Economie

Patricia Maïsha représente la RDC au 2e symposium des femmes transformatrices et commerçantes des poissons en Afrique

65views

Par Oscar BISIMWA

À l’occasion de la journée internationale de la pêche, Patricia Maïsha a représenté, ce samedi 21 novembre 2020 les femmes Congolaises impliquées dans la pêche, la pisciculture, la transformation et la commercialisation des produits des pêches, tenu à Libreville au Gabon.

Cette grande activiste de la société civile a pris part à ces échanges en sa double casquette de membre du bureau au sein de AwfishNet (African Women Fish Processors and Trader’s Network) et de Coordonnatrice du Réseau pour le Développement Intégral du Congo, REDIC-RDC en sigle.

Patricia Maïsha a relevé les opportunités énormes dont dispose la République démocratique du Congo dans ce secteur. « Mon pays se classe parmi les plus importants en termes d’opportunités de pêche. Il regorge de nombreux cours d’eaux naturels tels que des centaines de rivières, plusieurs dizaines de lacs, le fleuve Congo, l’océan atlantique… poissonneux les uns comme les autres. Ceci sans oublier le climat favorable à la pisciculture sur l’ensemble du territoire national. La RDC est donc une destination unique pour investir dans ce domaine ».

Elle a déploré par ailleurs l’inattention des décideurs face au secteur de la pêche en République démocratique du Congo pourtant un secteur porteur de croissance. « Les femmes qui travaillent dans des conditions difficiles pour disponibiliser les poissons sur le marché congolais ne bénéficient d’aucun appui du pouvoir public. Même les projets mis en place dans le cadre de la gestion de la période post COVID-19 n’ont pas fait allusion à ces femmes », a-t-elle regretté.

Cette dame de fer encourage l’aquaculture comme une alternative au moment où la surpêche, la pollution, le non respect de la réglementation, la pêche dans les zones de frayaires menacent certaines espèces de poissons. Ainsi, elle invite les femmes et jeunes entrepreneurs à se joindre au réseau National AWFISHNET afin de relever ensemble les défis qui sont les leurs pour booster le développement de ce secteur.

AWFISHNET est un réseau continental de femmes actrices non étatiques, qui a été formé pour partager des expériences, des informations et plaider en faveur de l’amélioration des moyens de subsistance, des conditions de travail et du bien-être des femmes travaillant dans le secteur de la pêche en Afrique. Les organisations nationales de femmes de la pêche des États membres de l’Union africaine sont membres de l’AWFISHNET par l’intermédiaire de leurs sections nationales respectives. Le réseau a été formé avec le soutien des États membres de l’Union africaine en appui au cadre politique et de la stratégie de réforme de la pêche et de l’aquaculture en Afrique qui vise à renforcer la voix des transformatrices et commerçantes des poissons afin de promouvoir l’équité, la durabilité et le développement de la pêche.

Il convient de préciser que le symposium de cette année s’est déroulé en ligne via zoom en raison des restrictions dues à la COVID19.

Leave a Response