ActualitésCultureSociété

Résultats des essais cliniques du Manacovid contre la Covid-19 : Le Manacovid récolte un succès incroyable de 100%

2.4kviews

Le Dr David Lusakumunu Kimputu, médecin spécialiste en gastro-entérologie de  l’Hôpital Général Provincial de Kinshasa et investigateur principal du Manacovid, a procédé, ce mardi 06 octobre 2020, à la publication des résultats des essais cliniques du Manacovid contre la Covid-19 qui, selon l’orateur, se sont soldés par un succès incroyable de 100% en ce que, les 300 patients testés positifs à la Covid-19 qui ont été soumis au Manacovid, étaient tous guéris après traitement.

Cet événement inédit en Rdc, qui a eu lieu en la salle de conférence « Dr Kapita » du département de médecine interne de ladite formation médicale, a connu la participation du pharmacien Etienne Flaubert Batangu Mpesa, maître en sciences pharmaceutiques, président du Conseil d’Administration du Centre de Recherche pharmaceutique de Luozi (Crpl) et inventeur du Manacovid, du Dr Nsemi, président la de fondation Alliance, des médecins co-investigateurs qui ont conduit les essais cliniques dans les trois sites où ils se sont déroulés, du pharmacien Jossy Nkongolo, président du bureau du Conseil urbain de l’Ordre des pharmaciens et des hauts cadres du Crpl. 

Prenant la parole devant un parterre de journalistes triés sur le volet au sein de la presse locale, le Dr Lusakumunu a vivement remercié le Président de la République pour avoir décrété à point nommé l’état d’urgence sanitaire et appelé à la mobilisation générale de toutes les compétences du pays pour faire face à la pandémie à Covid-19, les institutions de gouvernance qui ont rendu possible l’organisation de ces essais cliniques à savoir le Comité national d’éthique de la Santé (Cnes) et la direction de la Pharmacie et du Médicament (Dpm) du Ministère de la Santé, les formations médicales dans lesquelles les opérations se sont déroulées, la fondation « Alliance » et toutes les personnes physiques ou morales qui ont contribué à la réalisation de ces essais cliniques.

L’orateur a particulièrement eu les mots justes pour remercier tous les médecins co-investigateurs pour s’être livrés dans cette bataille périlleuse en sacrifiant complètement le principe de leurs honoraires ainsi que l’ensemble des personnels soignant qui ont bravé la peur de la Covid-19 pour l’intérêt du pays et de l’humanité toute entière.  

Déroulement des essais cliniques

Au chapitre de l’organisation des essais cliniques, l’orateur a indiqué que les organisateurs ont tenu à les couvrir d’une police d’assurance avant d’obtenir l’avis favorable du Cnes et l’autorisation temporaire de la Dpm. Les patients soignés au Manacovid dans le cadre de ce projet ont signé un formulaire de consentement libre et éclairé tandis que les mineurs ont été couverts par une autorisation de leurs tuteurs respectifs.

Tous les formulaires de consentement libre et éclairé, les fiches de traitement des patients ainsi que les rapports des médecins co-investigateurs ont été rassemblés dans un document de 75O pages. Les résultats proprement dits se trouvent consignés dans un autre document de 66 pages contenant tous les tableaux.

De l’âge des malades et des symptômes de la pandémie

Par rapport à l’âge des patients, le Dr Lusakumunu en a situé la fourchette entre 7 et 93 ans. L’investigateur principal a fait savoir qu’il y a eu 54% de femmes et 46 % d’hommes. Il a compté 15 malades de moins de 20 ans, 268 malades dont l’âge oscille entre  20 et 69 ans et 17 patients âgés de plus de 70 ans.

Au sujet des symptômes, l’orateur a énuméré la toux, les maux de gorge, les maux de tête, la fièvre et le rhume. Mais il s’est empressé de préciser que chaque malade n’a pas présenté tous les symptômes de la Covid-19. La toux était le symptôme le plus fréquent, et la fièvre n’a été observée que chez près de 50% de malades.

Des effets secondaires

Au chapitre relatif aux effets secondaires, l’investigateur principal a noté qu’ils étaient rares, dominés par la flatulence transitoire (11 patients soit 3,67%) tandis que plus de 10% des malades (soit 36 patients) ont signalé une stimulation de l’appétit. L’orateur a également épinglé 4 cas de diarrhée, 4 cas de fatigue, 3 cas d’épigastralgie, 2 cas d’amertume, 2 cas de courbature, 1 cas de dyspnée, 1 cas de perte de goût et 1 cas de perte d’odorat.

Evaluation de l’efficacité

En rapport avec l’efficacité du médicament, le Dr Lusakumu, parlant au nom de tous les investigateurs a affirmé qu’ils avaient été surpris par l’efficacité du Manacovid. En effet, tous les malades traités au Manacovid étaient guéris (100%). A partir du troisième jour, les symptômes disparaissaient déjà et, après le cinquième jour, le test de contrôle Covid était négatif chez tous les patients ayant participés à ces essais cliniques.  Qui plus est, aucune aggravation de l’état clinique n’a été observée parmi les malades soignés au Manacovid.

Conclusion

En définitive, le Dr Lusakumunu est formel : « La guérison observée chez tous les lalades inclus dans les présents essais cliniques (100%) permet de considérer que le Manacovid est un anticovid-19 très efficace grâce à ses propriétés pharmacologiques liées surtout à la présence de la quercétine, le principe actif marqueur qu’il contient ».

Il a également noté que la tolérance clinique de ce médicament était excellente, hormis quelques effets indésirables mineurs et transitoires.

En tout état de cause, il estime que « les investigations et les études cliniques doivent être poursuivies tant au niveau du Crpl qu’à celui des autres centres de recherche à l’effet de confirmer ou d’infirmer les résultats des présents essais cliniques.

Le mot du promoteur du Manacovid, le pharmacien Batangu Mpesa

Introduisant l’investigateur principal, le pharmacien Etienne Flaubert Batangu Mpesa, président du conseil d’Administration du Crpl et inventeur du Manacovid a donné un aperçu historique de l’évolution du dossier Manacovid à travers les institutions de gouvernance jusqu’au début (mi-juin 2020) des essais cliniques.

Il a dévoilé les noms de tous les médecins investigateurs et de leurs formations médicales respectives. Il s’agit de :

  1. Dr David Lusakumunu Kimputu, investigateur principal
  2. Dr Albert Okomba Anyiepembe Shako, investigateur, Centre médical Urbano-Rural Kiala
  3. Dr Jupiter Ikwa Bokuma du Centre de Référence de Santé et Maternité Vijana
  4. Dr Joseph Kangudia Mbaya, médecin-directeur de la Clinique présidentielle de la Cité de l’Union africaine.

 Avant de céder la parole à l’homme du jour, le Dr Lusakumunu, le président du Crpl a tenu à fixer les chevaliers de la plume en ces termes : « Les résultats qui vous seront présentés dans quelques instants ne sont pas du Crpl mais bien des médecins-investigateurs qui ont mené les essais cliniques du Manacovid dans les sites précités ». Et de poursuivre : « En tant que pharmaciens, nous avons mis au point le médicament (Fiat secundum artem) et l’avons mis à la disposition médecins qui devaient l’utiliser selon l’art de guérir et publier des résultats conformes à leur intime conviction ».

A la fin de la manif, l’honorable Batangu Mpesa a adressé un mot à la presse et accordé quelques interviews.

Le modérateur du jour fut le Dr Dimbelolo, chef du staff médical des Centres hospitaliers « Alliance ».

Edouard Balenda  

Leave a Response